Mur

Vidéoformes - Avril 87 Clermont-Ferrand, Opéra de Lille - Septembre 87, CAPC de Bordeaux - Novembre 87, Vidéo Art Plastique d’Hérouville - Novembre 87, CAC de St Quentin en Yvelynes - Janvier 88

Environnement vidéo formé de quatre murs de quatre fois quatre moniteurs.

Méditation, perte de repères spaciaux, bruitisme…

MUR – Détail de la bande vidéo.

 

 

MUR – Installation Centre d’art Hérouville St Clair

Vue de l’installation à Vidéoformes, 1987

 

 

Sur les bandes vidéo, des murs de la ville filmés en gros plan. Méditation, concentration, expansion.

Mur / Wall – Video Art – Installation – Stéphan BARRON – 1987 (Extract) from Stephan BARRON on Vimeo.

 

« L’utilisateur » de cette installation déambule au sein des quatre murs. L’installation doit être disposée avec l’idée d’enfermement relative aux murs et donc avec des murs suffisamment hauts et larges (2,20 m sur 4 m).
Le nombre de téléviseurs utilisés par cette installation est donc au maximum de 120 (murs de 5 fois 6, soit 30 téléviseurs) et au minimum de 64 (murs de 4 fois 4, soient 16 téléviseurs). Dans ce cas les espaces intermédiaires sont remplis par du bois peint (noir mat).
Les idées de concentration et de méditation (face au mur !) ne sont pas exclues de cette installation. Aussi une musique de type industrielle / bruitiste sera diffusée pendant celle-ci pour accentuer les aspects de compression / concentration et d’expansion / libération liés à cet environnement.
Les bandes vidéo durent dix minutes et sont constituées de plans sur les murs. La réflexion est portée sur l’aspect plastique / abstrait des murs: texture, couleur… et sur les mouvements de caméra: plans bougés, travelling, demi-tours, endroit / envers. Une coordination des 4 vidéos sera étudiée précisément par le passage des plans d’un mur à l’autre ou par une simultanéité des changements de plan.